M  E  N  U

 

   

H I S T O R I Q U E

 

 

 

 

       

 

 

 

 

 

 

 

 

Sommaire

 

 

 

 

 

Ligne, agressive, coût modéré, grande fiabilité et nombreuses options proposées, telles sont les principales caractéristiques de la Mustang qui firent son grand succès à travers le monde. De ce succès ne peut être écartée la personne de Lido Anthony (Lee) Iaccoca.

Lee Iacocca

Ce fils d'immigrants italiens obtient un diplôme supérieur de Mechanical Ingineering à l'université de Princeton, qui lui permet d'accéder au poste d'ingénieur aux études des transmissions de la Ford Motor Company. Il intègre en 1956 une concession Ford en Pennsylvanie, où il lance une incroyable campagne commerciale locale qui deviendra nationale étant donné son succès :" 56 $ par mois pour une Ford 1956 ".
Cette initiative attire nombreux consommateurs et aide à la vente d'environ 72 000 modèles millésime 1956. Tout ceci le fait remarquer auprès de Robert McNamara, le président de la compagnie.

Sur proposition d'Henry Ford Il, il devient vice président de la Ford Motor Co, dix- huit jours après son 35ème anniversaire.
En novembre 1960, il est nommé General Manager de la firme à l'ovale bleu, en remplacement de Robert Mc Namara qui accepte le poste de ministre de la Défense au sein de l'administration du nouveau Président, John F. Kennedy.

Dès 1961, Lee Iaccoca se pose sur un projet de voiture à tendance sportive. Il n'avance pas en terrain inconnu car il a une clientèle toute trouvée : Les enfant issus du baby boom qui auront autour des 18 ans au début des années 60 ! Il leur faut donc une voiture à leur image afin de les séduire et conquérir de futures part de marché : ligne sportive, compacte mais suffisante pour deux et prix super agressif : les grands traits de la Mustang étaient nés ! Rajoutez à cela une plétoire d'options qui en feront la toute première "personal car" et le succès futur de la Mustang s'en explique d'autant plus !

Pour être sûr de ne pas se tromper, Lee Iacocca commande une étude de marché composé d'un comité nommé le Fairlane Group, placé sous l'autorité de Chase Morsey. Les résultats ne sont que plus confortants :

- L'âge moyen de l'acheteur est de plus en plus jeune et cette catégorie de clients potentiels a tendance à s'élargir.

- Ces consommateurs désirent des véhicules calqués sur leur mode de vie moderne.

- Un nombre grandissant de familles envisagent l'achat d'une deuxième auto plus sportive si celle- ci leur est proposée à un prix raisonnable.

Don Frey, directeur des programmes, et Gene Bordinat, chef du bureau de style concertent les responsables des différents studios du groupe afin de trouver une étude correspondant aux désirs de laccoca. On décide donc la construction de prototypes originaux.

Le premier à porter l'appellation de Mustang est une barquette animée d'un V 4 de I 500 cm3 (photo du dessus), dévoilée à Watkins Gien en octobre 1962. Le moteur est issu du dossier Cardinal, une "compacte" traction avant, initialement prévue pour le marché américain puis finalement abandonnée, qui transférée vers la filiale allemande de Cologne deviendra la Ford Taunus 12/15 M, vendue à 2,5 millions d'unités entre 1962 et 1970. Ce premier prototype aussi excitant qu'il soit ne satisfait pas le patron car elle ne répond ps aux besoins de sa future clientèle !
Aujourd'hui nous pourrions tout simplement dire que ce prototype était bien trop en avance sur son temps !

 

Le jeudi 16 août 1962, sept prototypes sont soigneusement alignés dans la cour du Ford Design Center. La voiture numéro 3, oeuvre de Joe Oros, Gail L. Halderman et David Ash, retient toute l'attention et de Iaccoca et Henry Ford Il. Ce dernier exigera néanmoins que l'on augmente la garde au toit, en particulier au niveau des places arrière, puis signe le 10 septembre 1962 les documents nécessaires aux commandes des outillages pour une industrialisation du modèle.

A ce moment précis, la voiture est encore uniquement connue sous son nom de code d'étude: T-5. C'est John Conley, un employé de l'agence de communication de Ford, la société J. Walter Thompson, qui suggère le patronyme Mustang, cheval sauvage d'Amérique du Nord !

Ce nom fait l'unanimité. Le sculpteur Charles Keresztes réalisera le logo qui ornera les millions d'exemplaires qui sortiront des usine Ford !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       

 

 

   

 Mustang'mania, le site Internet des passionnés de la Ford Mustang, depuis 1999